Scroll

mouse-icon

La vie politique du Népal depuis la chute de la monarchie

Comme sous la monarchie les titulaires du poste de Premierr Ministre se sont succédés assez rapidement : de 2008 à 2022, soit 14 années, le Népal  a eu à sa tête 12 Premiers Ministres.

Pendant les 10 années qui suivent l’instauration de la République il y a eu une période  dite « transitoire » de mise en place d’une constitution et des institutions qui connait 10 Premiers Ministres : 2 du Nepali Congres (NC) et 8 supportés par une alliance du Parti Communiste Népalais- Maoiste (PCN-M) et du Parti Communiste Népalais Marxiste Léniniste Unifié (PCN-MLU) et quelques autres petits partis dont le Parti Madhésis.

 La 1ere République en place, les élections donnent un nombre de voix important au PCN-M et au PCN-MLU. Oli devient  1er Ministre avec l’appui de ces 2 partis qui fusionnent et conviennent  qu’au bout de 2 ans Oli cédera sa place à Pusha Kamal Dahal  ex Prachanda ex chef de la faction  Maoïste.

Prachanda
Prachanda , Pushpa Kamal Dahal

 L’entente entre les 2 partis est de courte durée et un des sujet de discorde est géopolitique : Dahal est plutôt favorable à l’Inde (il a passé presque tout le temps de la rébellion maoïste  en Inde) et  Oli est tourné vers la Chine qui n’a jamais aimé les maoïstes népalais. « Ils souillaient le nom de Mao ». Et Oli refuse de céder la place de 1er ministre à Dahal.

Oli
Oli

Oli privé de l’appui des Maoïstes à l’Assemblée tente une manœuvre : il dissout l’assemblée, avec l’appui de la présidente de la République. La dissolution est refusée par la Cour Suprême.« La Cour a finalement actionné le frein d’urgence pour éviter le déraillement de la démocratie, alors que le premier ministre et la présidente ne cessaient de tripatouiller la Constitution. Son verdict signe le triomphe du constitutionnalisme et montre que le pouvoir judiciaire peut venir à la rescousse de la politique, lorsque toutes les options ont été épuisées », s’est félicité le Kathmandu Post dans son éditorial du 13 juillet, Le Monde.

Deuba
Deuba

 

Deuba (NC) avec l’appui du PCN-M et d’une faction dissidente du PCN-MLU a une majorité et peut être nommé 1erMinistre par la présidente de la République le 13 juillet 2021.

 

 

 


Le Népal, une république fédérale

Avec la Constitution de 2015 le Népal est devenu une fédération de 7 provinces.

On distingue 3 niveaux de pouvoir politique :

  • Niveau fédéral
  • Niveau provincial
  • Niveau local : communes, districtes.